Une écume mortelle: 5 surfeurs perdent la vie!

Les cinq surfeurs (dont un kitesurfeur) qui ont eu des ennuis la nuit dernière au large de Scheveningen ont perdu la vie par la suite, tous étaient sportifs, jeunes et en bonne santé. C’est ce que le Bourgmestre par intérim “Johan Remkes” vient d’affirmer lors d’une conférence de presse:

“Ils connaissent la mer comme leur poche, et ils n’ont pas pu s’en sortir!”

“Une incroyable tristesse”

Trois personnes ont été sorties de l’eau hier, dont deux sont mortes peu de temps après. Mardi matin, l’opération de sauvetage s’est poursuivie et trois autres corps ont été retrouvés. Les cinq défunts sont tous des hommes. Trois d’entre eux (24, 30 et 38 ans) sont originaires de La Haye, les deux autres (22 et 23 ans) de Delft. Un corps n’a pas encore été récupéré.

Remkes nous dit que la tristesse est grande à Scheveningen. “C’est inimaginable. Les gens d’ici savent mieux que quiconque que la mer donne et que la mer reprend. Mais la façon dont tant de jeunes vies sont détruites aujourd’hui et dont tant de familles et de groupes d’amis ont été touchés est incroyablement cruelle. Je sais que ce n’est pas une véritable consolation pour l’instant, mais je veux faire savoir à toutes les familles concernées que nous sommes tout autour de vous à La Haye”.

“Comment se fait-il que des personnes ayant autant d’expérience dans un endroit qui était bien connu aient été complètement piégées ? Comment se peut-il qu’une tragédie se produise sur un brise-lames, alors que sur l’autre brise-lames, à moins de 100 mètres, ils ont surfé jusqu’à tard dans la nuit” ?

La police n’est pas impliquée dans cette enquête car il n’y a pas de crime.

Au total, cinq personnes ont perdu la vie!


Il est possible qu’une épaisse couche d’écume soit la raison pour laquelle les surfeurs ont eu des problèmes, a déclaré Pat Smith à RTL News cet après-midi. Smith connaît bien les hommes qui sont allés dans l’eau hier et est lui-même un surfeur. Il a attendu pendant des heures dans l’ignorance sur la plage de Scheveningen pour obtenir d’autres nouvelles. “Les amis, la famille, tout le monde s’y était réuni. Il y avait un silence glacial constant. Chaque fois que le téléphone sonnait, il devenait encore plus silencieux”.

“La mousse a pris les hommes”

Les surfeurs sont sortis en mer un peu après 17 heures hier, dit Smith. “Mais à un moment donné, le vent a changé de direction, passant du nord-nord-ouest au nord-nord-est. L’écume de mer qui se trouvait autrefois dans les vagues s’est retrouvée dans la mer. Elle a emporté les hommes comme lors d’une avalanche.”



Smith : “Si vous vous retrouvez dans cette mousse, vous ne voyez rien d’abord. Si vous y restez plus longtemps, la mousse devient comme une couche de cendre sur votre visage. Vous ne pouvez plus respirer correctement et vous ne savez pas ce qui se passe en haut et en bas. Les hommes sont probablement devenus désorientés, sont morts à cause de l’écume. De plus, ils sont restés dans l’eau si longtemps qu’ils sont aussi tombés en hypothermie”.

“La mousse fonctionne comme une avalanche.

Un moniteur de surf, qui ne veut pas être cité nommément, raconte également à RTL News qu’il y avait beaucoup de mousse la nuit dernière. “Cette mousse fonctionne comme une avalanche, on a l’impression d’étouffer. C’était des maîtres-nageurs et des moniteurs de surf : des gars très expérimentés. Ils connaissaient la mer”.

Pourquoi une couche de mousse aussi épaisse peut être très dangereuse, nous explique un autre professeur de surf à RTL News?:

“On ne peut pas respirer à travers elle. Si la quantité de mousse est trop importante et que vous passez en dessous, vous n’aurez pas ou très peu d’air. Avec autant de mousse, on ne voit rien”.

D’ou provient cette mousse sur la plage ?

Le phytoplancton se développe en mer, ce sont des algues microscopiques. Sur la côte, ce sont les algues mousseuses, entre autres. Lorsque ces algues moussues meurent, elles peuvent s’échouer par milliers sur la plage.

“Cette mousse se forme généralement en mai”, explique Louis Pepperzak. Il est chercheur au Royal Netherlands Institute for Sea Research (NIOZ) sur Texel. “Ceci est dû à un produit de dégradation de l’algue phaeocystis, qui pousse en avril et début mai. Lorsque l’eau de mer est battue avec ce produit de décomposition par la turbulence des vagues, de l’écume est créée. Avec plus de vent, du nord et de l’ouest, il peut se former encore plus de mousse car il y a plus de turbulences.

“L’écume de mer se forme principalement le long de la côte. ” Parce qu’il y a du surf, il y a plus de turbulences. Il y a aussi plus de pollution à l’azote et au phosphate le long de la côte, donc la phaeocystis se développe mieux et il y a plus de produit de dégradation”.

Le chercheur Mr Peperzak indique qu’il n’existe aucune étude indiquant que la mousse est un danger pour les humains et les animaux. “Ni que c’est toxique.”
Pat Smith veut souligner que les hommes qui sont partis en mer n’étaient pas irresponsables, ni des surfeurs occasionnels. “Ce n’est pas le cas. C’étaient des hommes qui connaissaient la mer, qui avaient des années d’expérience”.

Paix en leurs âmes…

RIP


Source: https://www.rtlnieuws.nl/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*